Le CFA d’entreprise, un apprentissage avec emploi à la clé

Depuis 2018 et la loi « Avenir Professionnel », les entreprises ont la possibilité d’ouvrir leur propre CFA afin de former des apprentis à leurs besoins spécifiques. La formation sur-mesure leur permet de mieux répondre aux évolutions des compétences et des métiers grâce à du contenu personnalisé qui diffère du système d’apprentissage traditionnel. Pour les jeunes, passer par un CFA d’entreprise procure le double avantage de bénéficier d’un enseignement pointu et d’augmenter le taux d’accès à l’emploi en fin de cursus.

Pourquoi choisir un CFA d’entreprise par rapport à un CFA classique ? Tous les jeunes peuvent-ils y accéder ? L’emploi est-il garanti ?

Afin de vous éclairer sur les possibilités qu’offre ce nouveau type d’apprentissage, Engagement Jeunes a interrogé quatre organisations qui ont récemment ouvert leur propre cycle de formation : le groupe Korian, spécialisé dans l’accompagnement des personnes âgées ou fragilisées, Schneider Electric, leader dans le domaine de l’énergie et des automatismes, Industreet, la nouvelle initiative financée par la Fondation Total et enfin l’Académie des métiers de la transition énergétique et climatique, créé par le groupe ENGIE.

Le CFA d’entreprise forme des apprentis d’excellence

Si les grands groupes se sont réjouis de cette nouvelle possibilité qui leur est offerte de créer leur propre CFA, c’est bien parce que cela répond à l’un de leurs besoins primordiaux : le recrutement des talents. Certaines organisations renforcent leur engagement sociétal et leur marque employeur en investissant durablement dans la formation des jeunes et en leur offrant l’accès à des infrastructures et outils de pointe. Une solution gagnant-gagnant pour les employeurs comme pour les jeunes.

Un apprentissage sur-mesure pour répondre aux besoins des entreprises

Les métiers et compétences évoluent rapidement et se spécialisent. Alors que les CFA classiques proposent des formations généralistes, les CFA d’entreprise proposent des modules très spécialisés que les jeunes ne trouveront pas ailleurs.

Le groupe Korian est spécialisé dans la gestion de cliniques et maisons de retraite dans toute la France. Traditionnellement, le groupe recrute dans deux filières d’apprentissage distinctes : le soin et la restauration. « Ces deux filières sont très fortement en tension et nous peinons à recruter suffisamment de jeunes, c’est pourquoi nous avons ouvert un CFA restauration inter-entreprises, le CFA des Chefs, et qu’un CFA Filière soin propre au groupe Korian ouvrira ses portes en 2021 » explique Rohan Gouge, Directeur Diversité, Inclusion et Qualité de vie au travail du groupe.

Ainsi, en synergie avec Accord, Adecco et Sodexo, le CFA des Chefs délivre notamment un titre professionnel de cuisinier sur 11 mois. Lors du cursus, les jeunes peuvent se former sur des modules spécifiques liés à la cuisine et à l’alimentation en gériatrie, qui n’existe dans aucun CFA classique.

En savoir plus sur le CFA des Chefs et le groupe Korian.

L’innovation au cœur de la démarche des CFA d’entreprise

Un CFA interne à l’entreprise permet de bénéficier des meilleures infrastructures et formateurs experts, notamment dans l’industrie et la technologie de pointe. C’est le cas par exemple chez Total, où deux filières distinctes permettent aux jeunes de se former : Oleum et Industreet. Oleum est le centre de formation interne du groupe Total. Sa spécificité est d’être installé au cœur d’une raffinerie-école.

L’innovation est aussi pédagogique et sociétale. Industreet est une structure toute récente qui forme les jeunes décrocheurs à l’industrie du futur. L’objectif est de former environ 400 jeunes chaque année pendant 12 à 18 mois sur des métiers en tension, très spécialisés, où les jeunes sont quasi-certains de pouvoir trouver du travail très rapidement.

L’approche de formation y est particulièrement innovante. « Nous n’apprenons pas simplement aux jeunes la maîtrise de gestes techniques. Nous travaillons aussi beaucoup sur les soft skills en prévoyant notamment des activités culturelles et sportives qui permettent de développer ces compétences spécifiques. Par exemple, nous coachons les apprenants lors d’un concours d’éloquence afin de leur donner les outils et la confiance pour argumenter devant un public. Cela leur permet par la suite de mieux maîtriser la communication dans le monde professionnel » explique Olivier Riboud, Directeur général de l’école.

L’ouverture d’Industreet est prévue en novembre 2020 avec des inscriptions au fil de l’eau et une formation entièrement gratuite, basée à Stains (93).

En savoir plus sur les formations proposées par Industreet.

Les entreprises s’engagent dans la RSE via la formation des apprentis

Si Schneider Electric ouvre son propre CFA d’entreprise en 2020, c’est avant tout en raison de son engagement sociétal extrêmement fort en faveur de l’apprentissage. « Cette démarche était une évidence pour mettre en cohérence notre philosophie avec les nouvelles possibilités offertes par la loi Avenir » explique François Milioni, Directeur Formation responsable de l’Ecole Schneider, qui forme les jeunes dès la classe troisième, et du tout nouveau CFA Schneider.

La vision de Schneider Electric n’est pas de formater de futurs collaborateurs mais de former des jeunes dont l’avenir se trouve dans la filière Energie. « Certains apprentis diplômés entreront chez nous, d’autres chez nos concurrents, nos partenaires et nos clients. C’est une chance aussi bien pour nous que pour les jeunes, et cela nous oblige à enseigner de façon neutre » continue-t-il.

L’Ecole Schneider existe depuis 1929, et le CFA accueillera sa première promo en septembre 2020. Le CFA forme notamment au BTS Domotique et à la Licence Professionnelle « Bâtiment connecté et Gestion intelligente de l’énergie ».

En savoir plus sur les formations proposées par Schneider Electric.

Construit sur des valeurs similaires, l’Académie des métiers de la transition énergétique et climatique d’ENGIE participe à l’ambition forte du groupe en matière de formation et d’emploi des jeunes. Le groupe affiche en effet un ambitieux objectif de 10% d’alternants à la fin de l’année 2021, qui n’a pas été remis en question par la crise sanitaire.

Olivier Hérout, Directeur des Ressources Humaines Groupe par intérim se félicite : « Par la création de son CFA d’entreprise, ENGIE réaffirme son engagement en faveur de l’emploi et de l’inclusion des jeunes. Développer les compétences de demain, au service de la transition vers la neutralité carbone, demeure plus que jamais une priorité du Groupe qui porte la promesse d’avoir un impact positif sur les personnes et la planète ».

Le CFA d’ENGIE y contribue en proposant trois formations à des métiers techniques qui représentent les deux tiers des besoins de recrutement du groupe : le bac pro TMSEC (Technicien de Maintenance des Systèmes Energétiques et Climatiques), le bac pro MEI (Maintenance des Equipements Industriels) et le BTS FED (option froid et conditionnement d’air). Ces formations préparent à des métiers d’avenir tels que Technicien/ne Chaufferie, Technicien/ne Frigoriste, Technicien/ne de Maintenance (Chauffage Ventilation Climatisation) ou Technicien/ne Énergies Renouvelables.

Cette même démarche RSE se retrouve au sein du groupe Total, pour qui la création d’Industreet répond à une volonté forte de s’impliquer dans l’intérêt général via l’éducation et l’insertion des jeunes décrocheurs.

Un accès facilité à l’emploi après une formation en CFA d’entreprise

C’est l’un de principaux atouts de ce type de structure pour les jeunes diplômés : le taux d’employabilité y est particulièrement élevé. En effet, si les entreprises forment, c’est avant tout parce qu’elles… recrutent ! Ainsi, le groupe Korian recherche actuellement 2000 aide-soignants et 300 cuisiniers en CDI. Dès 2021, le futur CFA Soin formera 200 apprentis aide-soignants chaque année.

Si le groupe Korian éprouve des difficultés à recruter, c’est aussi parce que le secteur du soin aux personnes âgées peine à attirer les jeunes. Pourtant, une fois les aprioris surmontés, cette filière offre de belles perspectives d’épanouissement pour les jeunes talents. « Un cuisinier chez nous se voit confier les mêmes missions que dans un restaurant traditionnel, tout en ayant la garantie de terminer son service à 19-20h. De plus, les trajectoires de progression sont réelles. Un infirmier peut devenir à terme directeur d’établissement. Un cuisinier a la possibilité de passer chef gérant » explique Rohan Gouge.

Si l’accès à l’emploi est facilité pour les jeunes passant par le CFA d’entreprise, c’est aussi parce qu’ils peuvent bénéficier de la réputation et du réseau des grands groupes où ils sont formés. Schneider Electric explique : « nous offrons aux jeunes bien plus que le référentiel, nous leur permettons de toucher à une technologie de pointe ».

Tourné vers l’insertion professionnelle des jeunes sans diplôme ou en décrochage, Industreet propose des formations orientées spécifiquement vers les métiers qui recrutent, dans le secteur industriel. « Ces métiers sont souvent inconnus des jeunes en général, et encore plus des jeunes femmes, alors que le marché de l’emploi est en forte tension est qu’ils ou elles peuvent tout à fait y avoir accès » explique Olivier Riboud. Ainsi, l’école forme à des diplômes et certifications reconnus par l’Etat tels que « Technicien Supérieur en maintenance industrielle », « Technicien en industrialisation et amélioration continue » ou encore « Technicien de maintenance énergie ». Afin de découvrir quelle filière pourrait vous correspondre, testez le quizz métier en ligne.

Côté ENGIE, ce sont quelques 40 jeunes qui ont intégré ces formations depuis le 2 novembre dernier. Le groupe souhaite en recruter au moins 50%, dans deux ans, après l’obtention de leur diplôme.

Comment s’inscrire en CFA d’entreprise ?

La démarche description varie selon les organismes.

Pour le CFA Schneider Electric, « les jeunes très intéressés peuvent envoyer un email, car il y a toujours des désistements de dernière minute ». Il faut cependant savoir que cette formation prestigieuse est aussi très demandée. La sélection se fait essentiellement sur la base de la motivation et généralement après un bac technologique STI2D, bac professionnel MELEC ou bac S.

Afin d’entrer à Industreet, la pré-inscription se fait en ligne. Ensuite, les candidats sont invités à participer à une journée découverte jalonnée d’ateliers qui leur permettent d’affiner leur motivation et leurs attentes professionnelles. Destinées aux jeunes femmes et jeunes hommes de 18 à 25 ans, les formations de l’Industreet sont accessibles à chacun sur la base de sa volonté, de son enthousiasme, de sa curiosité et de sa capacité d’adaptation. Il est aussi possible de postuler et commencer à tout moment de l’année.

Quant au groupe Korian, Rohan Gouge explique : « comme ce n’est pas un secteur que l’on choisit par hasard, nos établissements sont ouverts aux jeunes pour effectuer des stages de découverte sur simple demande ». Il est donc tout à fait possible de contacter directement l’un des établissements du groupe. Le CFA des Chefs propose différentes formations en fonction du parcours de chacun, sur la base de la motivation, du goût du travail en équipe et de la capacité à communiquer en français. A la clé, un CAP ou Titre Professionnel de Cuisinier, accessible à partir de 15 ans et jusqu’à 29 ans (ou sans limite d’âge pour les personnes en situation de handicap).

Pour intégrer le CFA d’ENGIE, les candidats peuvent se connecter sur sa page web dédiée  : « Notre volonté est avant tout de valoriser le potentiel. Ce point d’attention sera une priorité de notre recrutement favorisant ainsi la diversité sociale, d’origine et de parcours pour une meilleure insertion et ce, en lien avec notre engagement pour une entreprise plus inclusive » souligne Séverine Le Mière, Directrice de l’Académie des métiers de la transition énergétique et climatique.

Tenté pour rejoindre un CFA d’entreprise ? La plupart recrutent leurs candidats sur la base de leur motivation, donc n’hésitez pas à les contacter directement pour plus d’informations. Découvrez également d’autres offres de formation et de recrutement sur le portail Engagement Jeunes, spécialisé dans le recrutement des alternants, stagiaires et apprentis.