Ces entreprises qui proposent aux jeunes une politique RH dédiée

Une fois en poste dans l’entreprise, les jeunes en apprentissage, stage ou premier emploi sont parfois déçus de la politique RH qui leur est proposée. Selon l’enquête menée début 2020 par Engagement Jeunes, et à laquelle ont répondu près de 3 000 jeunes talents, 40% se disent insatisfaits de la politique RH de leur entreprise d’accueil. Le problème ? Peu de liens avec les équipes RH et un faible taux d’embauche au terme de leur contrat de de professionnalisation ou d’apprentissage.

Mais là encore, certaines entreprises se distinguent. Le groupe Michelin, notamment, s’est vu décerner le label « Best In Class » dans la catégorie Politique RH.  Siemens, le Groupe Volvo/Renault Trucks et Orange ne sont pas en reste. Alors, comment font-elles ?

Miser sur le recrutement des jeunes

Les entreprises qui se distinguent par une politique RH attractive et pertinente sont tout d’abord celles qui font le pari d’employer des jeunes. Que ce soit Michelin, Orange, le Groupe Volvo/Renault Trucks ou Siemens, toutes sont membres de la plateforme Engagement Jeunes, spécialisée dans l’insertion professionnelle des alternants et stagiaires.

Le Groupe Michelin qui accueille chaque année en France près de 700 stagiaires et alternants, se voit décerner la meilleure note de l’enquête dans la catégorie « Politique RH ». Chez Michelin on ne parle pas d’ailleurs de « Ressources Humaines » mais de « Service du Personnel » précise Anne-Sophie Greil, responsable de l’Expérience candidat, de l’lntégration et de l’Expérience employés.

La politique de l’entreprise pour le recrutement des stagiaires et alternants s’appuie sur 3 axes : attractivité, RSE et vivier d’embauche. En effet, chez Michelin, plus de 50% des embauches de jeunes diplômés sont issues des viviers de stagiaires ou alternants formés par le groupe.

De nombreuses initiatives sont également mise en place pour promouvoir le recrutement de jeunes et la diversité : Michelin s’associe entre autres au cabinet de recrutement Mozaïk RH, et travaille en partenariat avec les Quartiers Prioritaires de la Ville sur ses sites en France. « Promouvoir l’emploi des jeunes des quartiers prioritaires est très important pour nous. C’est pour cela que nous avons mis en place depuis 2019 un job dating annuel pour 100 jeunes du bassin de Clermont-Ferrand, notre cœur historique » complète Aurélie Batifoulier en charge de l’Attractivité et Diversité chez Michelin.

Le groupe Siemens, forme tous les ans plus de 10 000 jeunes en alternance à lui tout seul dans le monde entier, dont 450 rien qu’en France. Lui a également noué un partenariat avec Mozaïk RH. L’objectif est de complémenter l’équipe recrutement interne et d’aider à recruter dans les Quartiers Prioritaires de la Ville, mais aussi d’embaucher des femmes sur des métiers techniques ainsi que des jeunes en situation de Handicap. « Ce partenariat ne fait que démarrer, mais il nous permet de multiplier nos canaux de sourcing dans le sens de la diversité », explique David-Alexandre Gava, Directeur Talent Acquisition chez Siemens France.

En dépit de la crise, le groupe Orange a lui-aussi maintenu son programme de recrutement prévu en 2020. Le groupe propose plus de 2 150 missions d’alternance partout en France, notamment sur des métiers porteurs (expérience client, cyber-sécurité, data management ou encore l’intelligence artificielle). En 2019, Orange a embauché 800 alternants dans le domaine de la relation client.

Accompagner leur projet professionnel

Il est évident qu’une entreprise ne peut proposer un CDD ou un CDI à tous les jeunes qu’elle a formés. Cependant, Michelin, le Groupe Volvo/Renault Trucks et Orange font figure de ‘best-practicers’ en embauchant près de la moitié des jeunes en VIE ou doctorat accueillis dans l’entreprise. Ce qui fait aussi leur valeur ajoutée, c’est que ces entreprises appuient 100% des jeunes dans leur projet professionnel, que ce soit dans leur groupe ou à l’extérieur.

Orange a ainsi mis en place une plateforme en ligne, Mon Premier Job, sur laquelle les quelques 5 000 jeunes accueillis chaque année créent leur profil et peuvent recevoir des offres d’emploi internes au groupe, déployé dans toute la France. Un réseau social interne spécifique leur permet également de s’échanger conseils et bons plans. Line Pélissier, Directrice itinéraires, parcours professionnels et reconnaissances du groupe Orange, explique : « nous nous occupons de l’évolution professionnelle des alternants et leur proposons un parcours spécifique avec de nombreux ateliers tels que Préparer un CV ou encore Apprendre à pitcher ».

Prendre en compte le feedback des jeunes en alternance

Le meilleur moyen d’attirer et de conserver les jeunes talents dans son vivier, c’est d’écouter leur avis. Le Groupe Volvo/Renault Trucks a compris l’importance du feedback des jeunes. Avec une personne spécifique dédiée à leur intégration, l’existence d’un service Campus et la promotion d’un réseau interne sur Yammer, le groupe Volvo/Renault Trucks se veut exemplaire dans sa politique RH dédiée aux jeunes.

En février 2020, l’entreprise a convié ses 500 alternants à formuler un rapport d’étonnement élaboré de manière participative dans une salle de créativité. « Cela a permis de faire remonter les problèmes touchant les jeunes de l’entreprise de manière individuelle et collective, et ainsi de les traiter plus efficacement » explique Anne-Laure Pajou, Responsable du recrutement. Cette salle de créativité a été spécialement créée dans les locaux du siège : aucun bureau et très peu de chaises, remplacés par des poufs ou des meubles de récup’. Cet agencement permet aux jeunes (et moins jeunes) de bouger dans l’espace, d’être créatifs et d’oser propose des idées out of the box.

Pour s’améliorer en permanence, Siemens exploite quant à lui l’étude « Tell us » proposée par Engagement Jeunes, et qui résume les avis et conseils d’amélioration de tous ses alternants et stagiaires sortant. « L’enquête est anonyme et explore différentes dimensions : de l’expérience recrutement et d’intégration à la qualité du management ou à la fierté d’appartenance. Le fait qu’elle soit réalisée par un tiers de confiance nous fait gagner du temps et limite les biais de complaisance. Les retours des jeunes sont même parfois très ‘cash’, et lorsqu’on entend 2 ou 3 fois le même retour, on sait sur quoi faire porter nos efforts dans les mois qui suivent. Cette étude est pour nous une vraie boussole’, confie David-Alexandre Gava, Directeur Talent Acquisition Siemens France.

Certainement des exemples à reproduire.

Le Groupe Volvo/Renault Trucks, Orange, Siemens et Michelin sont membres du réseau Engagement Jeunes. La plateforme leur permet de mutualiser leurs viviers d’alternants et de favoriser leur insertion professionnelle en publiant des offres de poste de leur groupe ou de leurs partenaires en régions.