Orange met l’accent sur l’intégration de ses jeunes

Chaque année, le label Engagement Jeunes récompense les entreprises les plus « jeunes-accueillantes » pour les étudiants en stage et en alternance à la découverte du monde du travail. Nous avons interviewé Rozen Thomas, Directrice de l’insertion des jeunes chez Orange. Le groupe a reçu le label « Best In Class » Engagement Jeunes 2021 pour l’expérience d’intégration qu’il fait vivre à ses jeunes, et la qualité de l’image qu’ils ont du groupe et de ses valeurs.

Que pensez-vous de l’initiative et du label Engagement Jeunes ?

Rozen Thomas : Nous avons travaillé avec Engagement Jeunes dès la création du dispositif en 2014. Depuis, nous sommes sur le podium tous les ans et c’est toujours une fierté d’obtenir cette récompense. C’est une très grande satisfaction pour les équipes d’Orange qui accueillent et accompagnent les jeunes dans ce contexte si particulier, de voir que leur mobilisation est saluée et récompensée.

Pouvez-vous nous dire un mot sur votre politique RH en faveur des jeunes ?

R. T. : Nous avons conclu un accord avec les partenaires sociaux, qui comprend des engagements qualitatifs et quantitatifs. Les engagements qualitatifs stipulent que nous devons accueillir à minima 2 150 alternants et 2 400 stagiaires par an. Ces deux dispositifs servent de vivier pour nos futurs recrutements. Sur les trois dernières années, nous nous sommes ainsi engagés à recruter 2 000 jeunes à l’issue de leur expérience. Sur le plan qualitatif, nous sommes « best in class » sur deux dimensions, et l’enquête continue d’alimenter l’ensemble de nos réflexions. Nous travaillons par exemple à la mise en place de formats hybrides pour digitaliser la formation ou mettre en place une communauté interne dédiée aux jeunes.

Quelles réalisations concrètes expliquent qu’Orange ait été reconnu pour son expérience d’intégration des jeunes et la qualité de son image auprès de cette cible ?

R. T. : Pour chaque nouvel arrivant, qu’il soit salarié ou alternant, nous mettons en place un dispositif pour accompagner l’onboarding. L’expérience est digitalisée mais reste très humaine : un mois avant son arrivée dans l’entreprise, le nouveau collaborateur sait déjà qu’il est attendu.

L’expérience d’onboarding est digitalisée mais reste très humaine : un mois avant son arrivée dans l’entreprise, le nouveau collaborateur sait déjà qu’il est attendu.

Tout l’ensemble de la filière RH, les managers, les tuteurs disposent de petits kits pour prendre la main de manière différente, selon que le collaborateur est en télétravail ou sur site. Nous mettons aussi à disposition du nouvel arrivant un guide des bonnes pratiques pour bien vivre le travail à distance.

En septembre 2020, nous avons aussi mis en place un système de parrainage avec les « buddies ». Le « buddy » est un jeune qui a déjà l’expérience d’Orange et qui va servir de point de repère pour le jeune arrivant chez Orange et qui va l’aider et le conseiller au fil de son expérience.

Enfin, nous avons mis l’accent sur l’intégration, par l’accompagnement des managers et par le cadencement des arrivées de nos jeunes par métiers.

Le mot de la fin ?

R. T. : Je suis très contente de nos résultats sur l’intégration des jeunes. Tout d’abord, la première chose qui est ressortie, c’est l’humain, puis la bienveillance, et enfin l’innovation. Cela montre que nous avons la capacité de former, accueillir, développer, motiver, rendre fiers nos jeunes, et ce grâce aux tuteurs et tutrices et au collectif de travail. L’humain est placé au cœur de chacune de nos actions, tant en interne qu’avec nos clients. Nous sommes toujours fortement mobilisés pour accueillir le plus grand nombre et la plus grande diversité de collaborateurs.

Plus d’informations sur Orange : www.orange.com/fr