ORANGE SA : THÈSE 'TRAVAIL SUR DONNÉES CHIFFRÉES RÉGULÉ PAR UNE AUTORITÉ' (F/H)

Poste
Thèse (36 mois) - Cadre
Niveau d'étude
Bac+5 (Master / Ingénieur)
Univers
Informatique, web et numérique
Métier
Recherche : Direction R & D
Localisation
Caen (14, Calvados)

Inscrivez-vous !

En vous inscrivant sur Engagement Jeunes, recevez les offres qui vous correspondent et rendez vous visible des recruteurs.

Présentation de la société : ORANGE SA

L'ambition de la Division Innovation est de porter plus loin l'innovation d'Orange et de renforcer son leadership technologique, en mobilisant nos capacités de recherche pour nourrir une innovation responsable au service de l'humain, éclairer les choix stratégiques du Groupe à long terme et influencer l'écosystème digital mondial.
Nous formons les expertes et les experts des technologies d'aujourd'hui et de demain, et veillons à une amélioration continue de la performance de nos services et de notre efficacité. La division Innovation rassemble, dans le monde, 6000 salariés dédiés à la recherche et l'innovation dont 740 chercheurs. Porteurs d'une vision globale avec une grande diversité de profils (chercheurs, ingénieurs, designers, développeurs, data scientists, sociologues, graphistes, marketeurs, experts en cybersécurité…) , les femmes et les hommes de Innovation sont à l'écoute et au service des pays, des régions et des business units pour faire d'Orange un opérateur multiservices de confiance.

Au sein de Orange Innovation, vous serez intégré(e) dans une équipe de recherche à la pointe de l'innovation et de l'expertise dans le domaine de la sécurité des données : Data Privacy Innovation (DPI) . Celle-ci intègre des chercheurs s'intéressant à la protection des données et des infrastructures dans lesquelles elles transitent, au travers notamment de méthodes cryptographiques

Missions

Votre rôle est d'effectuer un travail de thèse sur : " Travail sur données chiffrées régulé par une autorité ".
Les évolutions des régulations autours du Règlement Général sur la Protection des Données ont ouvert des discussions concernant la responsabilisation des acteurs traitant les données personnelles. Dans les protocoles cryptographiques cela peut se traduire par l'implication de régulateurs qui, s'ils n'ont pas d'accès aux données, ont un pouvoir décisionnel vis-à-vis des traitements qui sont appliqués.
Ce sujet de thèse vise à développer des protocoles cryptographiques qui (1) traduisent en contraintes techniques les pouvoirs de ces autorités de régulation, (2) assurent un niveau de sécurité suivant le principe de " privacy by design ". Plus spécifiquement, ces protocoles devront permettre à l'autorité de gérer (produire et distribuer) des clef cryptographiques autorisant des traitements, tout en assurant du chiffrement de bout en bout. Ces solutions cryptographique répondront à des cas d'usages industriels internes à Orange.
Au cours de sa thèse, le doctorant/la doctorante cherchera à étudier et développer de tels protocoles. Il/elle s'initiera en premier lieu à des outils de chiffrement avancés tels que le chiffrement complètement homomorphe, le calcul multipartite sécurisé ou le chiffrement fonctionnel. Par la suite le(la) doctorant(e) décrira l'état de l'art de certaines de ces techniques afin de proposer des schémas concrets, ainsi que leurs preuves de sécurité.
Les missions du doctorant peuvent se résumer en : familiarisation avec la problématique, étude de l'état de l'art, réflexions sur des solutions, spécifications de solutions concrètes, rédaction d'articles de recherche, présentation des résultats

Profil recherché

Le profil recherché est un étudiant/une étudiante de master 2 en mathématiques ou informatique théorique ayant idéalement déjà une expérience en recherche, au travers d'un stage ou d'un projet au sein d'un laboratoire.
De solides bases en mathématiques sont nécessaires pour comprendre certains objets abstraits utilisés dans les outils cryptographiques, pour travailler sur les aspects algorithmiques ou encore pour comprendre et produire des preuves de sécurités.
Le candidat/la candidate devra être familier avec le domaine de la cryptographie, en particulier à clef publique. Il/elle devra aussi posséder des bases en preuves de sécurité ainsi que des connaissances en cryptographie avancée.
La personne retenue devra faire preuve des qualités requises pour la recherche : rigueur, méthodologie, autonomie, esprit d'initiative, curiosité.
Un bon niveau d'anglais est requis, ainsi que des compétences de base en LaTex Postuler sur le site de l'annonceur